À l’instar de l’Union européenne, l’Australie pourrait être le prochain pays à exiger que le géant de la technologie installe un « écran de choix » sur les appareils Android. De cette façon, les utilisateurs auront la possibilité de choisir un autre moteur de recherche que Google, ouvrant ainsi la porte aux concurrents. La Commission australienne de la concurrence et de la consommation envisage également d’imposer des restrictions à Google qui paierait Apple pour que son moteur de recherche devienne le moteur par défaut des iPhones. C’est la « tendance » croissante des organismes de réglementation de divers pays dans leur mission d’empêcher les grandes entreprises technologiques d’exercer une domination déloyale sur le marché.

[Lire: Brave abandonne Google pour créer son propre moteur de recherche]

Selon un rapport de Reuters, l’organisme de réglementation australien est « préoccupé » par le fait que la domination de Google sur le marché est due à ses ressources financières et qu’elle nuit à la fois à la concurrence et aux choix des consommateurs. Selon le président de l’ACCC, Rod Sims, le fait que Google dépense des milliards de dollars pour s’assurer d’être le moteur de recherche par défaut sur les smartphones Android signifie que cela est « extrêmement précieux » pour son modèle économique.

L’ACCC s’est penchée sur les grandes technologies ces dernières années, ce qui l’a amenée à créer des lois obligeant des entreprises comme Google et Facebook à payer pour le contenu des médias sur leurs sites web. Elle envisage maintenant d’exiger de Google qu’il propose un écran de choix sur les appareils Android afin que les utilisateurs puissent choisir leur propre moteur de recherche par défaut au lieu de faire de Google le moteur automatique. Elle pourrait également « empêcher » Google de payer Apple pour que Google soit le moteur de recherche par défaut sur les produits de cette dernière.

[Lire: Tout savoir sur Google]

L’Union européenne a déjà « forcé » Google à proposer l’écran de choix sur les smartphones Android et il semble que d’autres pays cherchent à les imiter. La façon dont les grandes entreprises technologiques font des affaires et étouffent la concurrence en exerçant leur domination du marché et leur avantage financier fait l’objet d’une attention croissante. Les entreprises comme Google, Apple, Microsoft, Facebook, etc. sont bien sûr les plus touchées.

Un porte-parole de Google a déclaré que l’entreprise allait examiner le rapport de l’ACCC et en discuter avec l’organisme de réglementation. L’ACCC a déclaré qu’elle soumettrait les mesures à la consultation du secteur d’ici 2022.

android

SEO Inside est une agence spécialiste en référencement naturel.

 

--

 

SEO Inside est une agence web et SEO - en savoir plus sur nous:

Agence web / Audit SEO / Conseil SEO / Création de site internet / Référencement naturel / Référencement local /Netlinking / Formation SEO / E-Réputation et avis

Voici nos implantations :
Lille / Dunkerque / Amiens – ce sont nos 3 bureaux historiques.

Puis voici nos zones géographiques d’intervention :
Paris / Abbeville / Rouen / Compiègne / Reims / Metz / Caen / Evreux / Nancy / Colmar / Rennes / Le Mans / Orléans / Dijon / Besançon / Angers / Nantes / La Rochelle / Poitiers / Limoges /Clermont-Ferrand / Lyon / Annecy / Grenoble / Valence / Bordeaux / Montauban / Toulouse / Biarritz / Montpellier / Marseille / Cannes / Nice / Avignon / Monaco

SEO INSIDE est une agence web spécialiste en référencement naturel qui se veut proche de vous. Contactez-nous pour discuter de vos projets.